Qui sommes nous ?

Publié le par Oriane Rebillard


Nous sommes un petit groupe d'étudiants en Histoire de l'Art (Master) à l'université Lyon II. Depuis plusieurs années nous sommes tous bercés par le patrimoine, et tout particulièrement depuis que nous avons embrassé le Master professionnel patrimoine de notre fac.

Comment ne pas s'insurger suite à l'annonce parue la fin du mois de février, de la demande de démolition des prisons de Perrache par le ministère de la Justice ? Il est clair que nos chers ministres sont bien souvent recrutés après une solide formation de droit, plutôt que de patrimoine... (en ont-il seulement la notion ?) et l'on est en mesure de se questionner :  Les personnes qui ont fait cette demande se sont-elle penchées ne serait-ce qu'une minute sur l'intérêt architectural de ces prisons ?
Comment ne pas en douter... Encore une belle preuve que nos supérieurs parisiens ne s'intéressent guère à ce qui se passe loin en province (2 heures de TGV tout de même !)
De plus, comment ne pas à nouveau se révolter quand on sait que l'université Lumière Lyon II était prête à se porter acquéreur de ces locaux. Mais devant la somme exorbitante demandée par le ministère de la Justice -23 millions d'euros !!!- celle-ci a du retirer sa proposition...

Pourquoi, à une époque où l'on prône le renouvellement durable, où l'on entend sans cesse parler de la crise économique, faudrait-il détruire des monuments de pierre de taille, afin de les remplacer par du béton ? Certes, nous n'ignorons pas la valeur foncière de ces terrains, qui attirerait les convoitises une fois rasés. Un si bel emplacement, a côté de la gare de Perrache, des tramways et du métro, aurait vite fait de trouver acquéreur. Celui-ci s'empresserait d'y faire construire de massifs bâtiments de béton (des immeubles d'habitations, sans doute...), et de rentabiliser son investissement au prix fort. Si cette hypothèse est tout à fait en accord avec la politique de réhabilitation du quartier de la Confluence, appelé à devenir le nouveau symbole fort du dynamisme de la ville, elle n'est pourtant pas acceptable de notre point de vu d'Historiens de l'Art, ardents défenseurs et protecteurs du Patrimoine.
Lyon, la ville lumière, dont une grande partie est inscrite au Patrimoine Mondial de l'Unesco (Cette partie qui hélas s'arrête à Perrache, et sûrement pas à cause des prisons...) peut-elle tolérer de voir un morceau de son histoire disparaître sous les bulldozers ? Est ce que leur (bientôt ancienne) fonction est une raison valable pour les mettre à bas ? Nous affirmons que non. Au delà des prisons, il faut voir les bâtiments et leur potentiel dans l'avenir.

Ce blog est destiné à tous ceux qui ne veulent pas voir une partie de notre histoire détruite, à tous les amoureux du Patrimoine ne supportant pas que des pseudo-raisons économiques l'emportent sur la sauvegarde de bâtiments tout à fait réhabilitables. Offrons leur une seconde vie, loin des horreurs des incarcérations ! Habitants de Lyon et d'ailleurs, associations, professionnels du patrimoine, professeurs, étudiants et bien d'autres... Ce site tentera d'être le point de rencontre de tous les acteurs désireux que pour une fois, la Justice ne triomphe pas !

D'ici quelques temps, une pétition va voir le jour pour que tous ensemble, nous élevions nos voix afin de préserver ce que nous risquons de regretter bien longtemps si ces prisons venaient à être massacrées.


Commenter cet article