Revue de presse du 07/05/09

Publié le par Oriane Rebillard


20 Minutes

>>>Des idées avant la démolition<<<

Créé le 07.05.09 à 03h25

 

« Vends prisons du XIXe siècle, centre de Lyon, vue sur le Rhône,

mauvais état, beau potentiel. Prix : 24,7 millions d'euros. Faire offre de reconversion avant le 15 septembre ». Voilà en substance la petite annonce que pourrait diffuser la préfecture du Rhône. L'Etat vient en effet d'enclencher le processus de mise en vente des maisons d'arrêt de Saint-Paul et Saint-Joseph (2e), vides depuis le transfert des détenus à Corbas le 3 mai. La préfecture a opté pour une démarche singulière : avant de céder ses deux terrains de 10 000 m2 par le biais d'un appel d'offres classique, elle a lancé hier un premier « appel à idées ».

« Il n'est pas destiné à sélectionner un acquéreur des biens immobiliers concernés. Il a pour but d'explorer les perspectives de préservation des deux prisons », peut-on lire dans cet appel. Après avoir suspendu en mars le permis de démolir des prisons, la préfecture cherche à examiner des alternatives à la destruction des bâtiments. Les projets devront être « viables économiquement » et comporter des logements, des bureaux, des commerces et des équipements. Les opérateurs immobiliers ont jusqu'au 15 septembre pour remettre leurs idées. En l'absence de propositions, le préfet Jacques Gérault demandera « la mise en vente avec démolition ».



Frédéric Crouzet



Le Progrès


>>>Reconversion des prisons : la préfecture lance un appel à idées<<<

le 07.05.2009 04h00


Les prisons sont désormais vides. La ville cherche une alternative à la démolition / Photo Pierre Augros
photo Pierre Augros

Au mois de mars, le préfet Jacques Gérault avait suspendu le permis de démolir délivré par le ministère de la Justice, permis pour lequel la Ville avait donné un avis défavorable. Depuis, un groupe de travail a élaboré un cahier des charges en vue du lancement d'un appel à idées. Les deux prisons étant désormais vides de tout occupant, cet appel à idées est rendu public. Il poursuit un double objectif : « recueillir des propositions qui pourraient constituer une alternative à la démolition totale ou partielle des bâtiments existants et démontrer que cette volonté de réutilisation au moins partielle du patrimoine, est compatible avec un projet plus vaste, intégré à son environnement urbain ».

Les propositions seront recueillies jusqu'au 15 septembre. Le cahier des charges est consultable

sur www.rhone.pref.gouv.fr




Commenter cet article