Pétition : Un Avenir pour les bâtiments des Prisons de Perrache

Publié le par Oriane Rebillard et Julien Defillon

Nous vous annonçons aujourd'hui la publication d'une deuxième pétition concernant l'avenir des prisons de Perrache.
En effet, messieurs Bruno Benoit et Paul Raveaud ont publié sur le site mesopinions.com une pétition intitulée : Un Avenir pour les bâtiments des Prisons de Perrache.

Monsieur Raveaud nous avait prévenu de son intention de créer une nouvelle pétition, et loin de concurencer celle que nous avions mis en place, qui elle demandait la "sauvegarde" de ces prisons, cette nouvelle démarche vise à compléter la notre, en s'inquiétant de son avenir. En effet, aujourd'hui l'espoir de les voir rester debout va grandissant, devant l'engouement des architectes à proposer des projets pour les reconvertir. Mais jusqu'à la date du 15 septembre, nous craindrons tout de même que le pire soit finalement retenu, c'est à dire leur "extermination".
Ce texte vise également à une reconversion respectueuse de ces bâtiments : "Les prisons se doivent de rester debout, dans leurs habits de belles pierres [...]" Car aujourd'hui, si les projets de reconversion vont bon train, combien prennent le parti de garder les bâtiments existant dans leur totalité ? Le risque est grand de conserver uniquement ce qui est désigné comme "joli", entendez : avec une qualité esthétique jugée plus interessante que le reste des bâtiments. Qu'il serait dommage d'intégrer un morceau de portail dans du béton ou du verre, tel un vestige des temps passés.

Ce que nous souhaitons, c'est une reconversion "respectueuse des bâtiments", et celà nous en sommes sûrs, cela est possible ! Que les murs tombent afin d'ouvrir le site à la vue de tous, que des rajouts "designs" soient fait, cela apporterait un nouveau souffle, et marquerait définitivement la séparation entre l'avant et l'après. Cependant, garder les bâtiments d'origine (les rajouts laids du XXème siècle n'ont aucun interêt quand à eux) serait le symbole d'une reconvertion réussie.


Nous vous invitons donc à signer cette nouvelle pétition (cliquez ici !)

Commenter cet article