Lettre à Albanel... (et réponse)

Publié le par Oriane Rebillard et Julien Defillon

Patrimoine Rhônalpin, lors de son Assemblée Générale du 14 Mars 2009 à Givors, a envoyé une lettre à la Ministre de la Culture pour lui demander le classement d'office aux Monuments Historiques des prisons Saint Paul et Saint Joseph, dont voici une copie :


Objet :

Demande protection d'office des prisons Saint-Joseph et Saint-Paul de Lyon

 

Madame la Ministre,


Deux prisons lyonnaises, Saint-Paul et Saint-Joseph, vont être libérées de leurs occupants en avril 2009 grâce à la construction d'un nouveau bâtiment pénitentiaire à Corbas.

Saint-Joseph a été construite en 1831 par Louis-Pierre Baltard, architecte du Palais de Justice de Lyon et père de Victor Baltard concepteur des Halles de Paris. Saint-Paul, sa voisine, a été achevée en 1857 par Antoine Louvier l'architecte qui a également construit l'Hôtel du Département du Rhône.

 

Saint-Paul est un des rares bâtiments pénitentiaires français construits sur le type « panoptique». Vos services et ceux de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Rhône-Alpes ont réalisé d'excellentes monographies sur ces deux bâtiments, dont ils ont demandé l'inscription aux Monuments historiques lors de la réunion de la Commission régionale du patrimoine et des sites (CRPS) du 6 octobre 2008. (Copie jointe). Mais cette demande a été rejetée par le Préfet de Région, Monsieur Jacques Gérault.

 

Or, nous apprenons que le Ministère de la Justice a demandé, dès le début du mois dernier, un permis de démolir concernant ces deux bâtiments, avant toute réflexion et toute concertation. qui permettraient de réfléchir aux possibilités de réutilisation partielle ou totale des prisons Saint-Paul et Saint-Joseph. L'essentiel nous semble aujourd'hui, de surseoir la démolition de ces bâtiments de grande qualité patrimoniale afin d'engager une réflexion sur leur devenir.

Les administrateurs, les membres du comité de réflexion et les adhérents de Patrimoine Rhônalpin, réunis en assemblée générale ce jour le 14 mars 2009, vous sollicitent pour que vous demandiez une protection d'office de ces bâtiments, suivant ainsi l'exemple dans des cas analogues de vos prédécesseurs Michel Guy (inscription d'office de la Halle Tony Garnier, Lyon, 1975) et Jack Lang (inscription d'office du Château de Fléchères, Fareins, Ain, 1985), sur la demande de Patrimoine Rhônalpin.

 

Restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire, nous vous prions de croire, Madame la Ministre, à notre très haute considération

 

 

 

Régis NEYRET                                                                               Eddie GILLES-DI PIERNO

Président d'honneur fondateur                                                                                       Président

Commandeur des Arts et Lettres.




Cette lettre a également été envoyé à de nombreuses personnalités, dont le maire de Lyon, ainsi qu'à tous les parlementaires du Rhône. Certains ont par la suite écrit à la Ministre pour appuyer la position de Patrimoine Rhônalpin. Madame Albanel n'a pas répondu à l'association, mais en revanche elle avait obligation de répondre aux parlementaires.

Voici le texte de la réponse transmise par ces parlementaires à Patrimoine Rhônalpin : 

 


Vous avez bien voulu appeler mon attention sur les prisons Saint-Paul et Saint-Joseph à Lyon, menacées de démolition, et dont vous souhaitez la sauvegarde.
 
Le préfet de région a demandé à l'agence publique pour l'Immobilier de la Justice de retirer le permis de démolir qui avait été déposé et vient de faire lancer par les services de France-Domaine et de la direction départementale de l'équipement un appel à idées assorti d'un cahier des charges. Cet appel a pour objectif de recueillir avant le 15 septembre des propositions de conservation totale ou partielle et de réutilisation des deux édifices dans le cadre de l'aménagement urbain du quartier de la Confluence, qui seraient alternatives au projet de démolition. Les services de l'État statueront sur l'avenir de deux prisons au vu des résultats de cette consultation.
 
Je vous prie d'agréer [...]



                                                                                                                    Christine ALBANEL


Ce qu'il faut comprendre, c'est que le Ministère de la Culture ne se prononcera pas dans cette affaire, avant que soit connu les résultats de l'appel à idées dès le 15 septembre. Nous ne pouvons hélas que déplorer un tel manque de prise de position de la part d'un Ministère directement concerné par la sauvegarde de ce patrimoine en danger...

Commenter cet article